Espace Artémis

Connexion :

Nom d'utilisateur :

Mot de passe :

Pas de connexion ?

Une fois enregistré, vous bénéficierez des fonctionnalités suivantes :

- suivi des pages lues et vues
- à chaque page lue, vous augmentez vos points d'expérience et votre niveau
- peu à peu vous aurez accès à l'intégralié du texte
- accès à la création de personnage

L'enregistrement prend moins d'une minute.

Pour connaitre toutes les fonctionnalités cliquez ici.

Pour vous enregistrer, cliquez ici.

Technologie et vie quotidienne > La technologie > Standards et prototypes > section 1

 

© Espace artémis / Yoz

Standards et prototypes > section 1

 

La technologie

Standards et prototypes

Les voyages spatiaux, les lasers, les robots, les armures de combat cybernétiques et mille autres inventions fantastiques font partie de votre quotidien. Pourtant la technologie n’est pas infaillible, loin de là. De plus, l’univers est vaste, on n’a pas toujours sous la main le technicien ou la pièce de rechange qui nous manque. C’est pourquoi les machines que vous utilisez ne sont pas issues de la dernière génération ultra technologique mais restent d’une conception la plus simple et la plus standardisée possible.

L’avantage est de pouvoir réparer et entretenir facilement des machines qui sont construites pour durer. Un vaisseau bien entretenu peut fonctionner après plusieurs centaines d’années d’existence avec ses pièces d’origines. Attention, il ne faut pas s’y tromper: pouvoir bricoler une voile stellaire ou l’écran d’une cybarmure n’est pas à la portée du premier venu. Mais la standardisation permet à un bon technicien (l’assurance vie du voyageur) de pouvoir intervenir sur touttype d’appareil sans devoir passer sa vie à remettre à jour ses connaissances, de pouvoir adapter des pièces de rechanges de toute origine et au besoin de les fabriquer lui-même. Le principal défaut de la standardisation est d’être gourmande d’espace. En effet on conçoit un appareil pour que tous ses organes soient facilement accessible et remplaçables. Il prend donc plus de place qu’un prototype ou tout est miniaturisé et hors- standard.

Ainsi, il peut vous arriver de faire face à un appareil dont la technologie semble avoir des siècles d’avance. Avant de dire <<je veux le même sinon je pleure!>>, sachez qu’il appartient à une organisation pourvue de crédits faramineux pouvant produire sur mesure des composants sophistiqués etdotée de nombreux spécialistes payés à prix d’or se relayant sans cesse à l’entretien et la réparation de ces machines délicates. Face à de tels bijoux technologiques, dites-vous que vous avez sans doute affaire à une organisation de l’envergure des forces spéciales de la Confédération ou la corporation Prototech.

 

 

 


 

© Les textes et les images sont la propriété de leurs auteurs !